Incroyablement incroyable

Oh SHIT !

ok.

Wow.

Je ne sais pas par où commencer.

Je peux commencer par vous dire que ma vie, la personne que j'étais viennent de changer.

Tout ça, D'un coup.

BAM

Il fallait que je voyage aussi loin qu'en Finlande pour que soudainement quelque chose de la sorte se produise.

Quelque chose d'une importance incroyable.

J'ai toujours pressenti la première rencontre avec Tuomas (en fait, la 2e puisque je l'avais brièvement rencontré lors de son passage à Montréal il y a un an), bref, le moment où j'irais lui rendre visite à Helsinki pour célébrer notre anniversaire (qui tombe le 13 novembre tous les deux), j'ai toujours eu l'impression, comme une vision, comme un présage qu'il allait se passer quelque chose de gigantesque.

Je ne savais pas quoi, mais je savais, j'avais la conviction que ça allait changer ma vie.

Et bien voilà !

Samedi, je me rends à Helsinki.

Un peu nerveuse, comme à l'habitude.

Est-ce que je vais réussir à trouver où il habite ? (ben là, il faut que j'arrête de penser comme ça... à chaque fois, je TROUVE toujours... donc chut !!)

Donc, ben oui, j'ai trouvé son habitat naturel.

C'est bizarre... !

« Il me semble le connaître déjà depuis longtemps », me dis-je en entrant chez lui.

Comme quelqu'un qu'on aurait pas vu depuis super longtemps et qu'on retrouve.

Après un petit souper, on s'en va en voir un show d'un band assez incroyable aussi, allez voir ça :

http://www.cleaningwomen.com

(genre de band post-punk, 3 hommes habillés en, vous l'aurez deviné, femme de ménage. Un peu à la The Cure pour le visuel mais à la Einstürzende Neubauten pour les instruments. Ils jouent avec des instruments inventés, dont certains faits à partir de vieux séchoirs à linges).

Vraiment une découverte !

(genre, je tenterais de trouver une manière des faire venir à Montréal... juste pour vous dire.)

Là-bas, au Juttutupa, c'est GIGA gros et rempli de plein de gens.

On réussi à trouver l'ami à Tuomas, Juhis avec qu'il y joue de la musique dans un band.

Il y a vraiment des gens de tous âges et de tous genres, ce qui me surprend un peu compte tenu le genre de musique, mais je trouve ça fantastique.

(petite parenthèse ici. J'ai été incroyablement touchée par les 2 hommes qui m'ont offerte de changer de place avec eux parce qu'ils étaient soucieux que je vois bien le show. WOW ! )

Donc après environ 1h30 de musique (ça a passé incroyablement vite) on a décidé d'aller se promener en forêt.

Why NOT !?

Il est genre presque minuit, il pleut un peu (mais la forêt va quand même être là qu'on me dit).

Allright !

On fait un léger détour vers une ancienne gare (ou quelque chose du genre).

De vieilles locomotives abandonnées, des chantiers de construction au loin, la vue est incroyable.

((Bon, il se pourrait, je pense, j'ai eu l'impression, que p-ê, il y aurait des choses, substances illégales, qui auraient été fumées dans le coin, ou c'est p-ê une moufette qui était cachée dans un buisson, mais je vais dire comme Anthony Bourdain : je n'ai pas accepté ces offres illégales, contre la loi, d'herbe du diable. Je ne suis pas comme ça moi... nenon...))

Donc, fuyant ces lieux de débauche, parce que, non, je le répète, je n'ai absolument rien à voir là-dedans, jamais de la vie... on s'en est allés tout droit vers l'imposante forêt de 10 km qui se trouve bizarrement au cœur de Helsinki.

On s'en va tout droit vers l'aventure.

Il fait noir.

C'est mouillé partout.

Mais incroyablement incroyable.

Il y a une complicité incroyable avec Tuomas.

Comme un véritable frère cosmique qui me pousse à repousser tout, à affronter mes peurs, à pénétrer dans des lieux effrayants en me disant que tout ira bien, que c'est l'aventure, qu'il va se passer des choses incroyables, qu'il faut se laisser aspiré par le Rabbit Hole (encore une fois, je tiens à le rappeler, je n'ai bien sûr pas touché à ces vilaines choses... JAMAIS de la vie, que je ne vous vois pas penser ça).

Oh wow !

Des heures plus longues qu'elles n'en ont l'habitude défilent en une succession de lieux mystiques et mystérieux dans la forêt, de petits sentiers lumineux, de gros rochers sortis de nulles parts, de brumes (de pêches), de clôtures à enjamber encore et encore, de sol glissants et collants, de visions de rivières et d'étangs immatériels, de lapin en peluche abandonné, de crâne effrayant peint sur une roche en plein milieu des arbres, de coins plutôt industriels et contrastant avec cette nature qui nous aspire de plus en plus dans son monde fascinant.

Connection avec la nature.

Il n'y a personne d'autre, nulle part, personne d'autre que nous dans ce monde nouveau qui s'offre à nous.

PERSONNE

PERSONNE

NOBODY

NO ONE

Sauf nous.

(sauf à un moment, où on se répétait encore à quel point il n'y avait personne, quelqu'un promenant son chien est apparu ((pour vrai)).

J'aurais jamais pensé dire ça un jour, parce que probablement j'aurais trouvé ça kétaine sans bon sens, mais j'ai vraiment senti que je connectais intensément (de façon toute à fait naturelle qu'on appelle la sobriété, bien évidemment) avec la nature (ok, ça sonne kétaine, but it felt NICE) et Tuomas.

Ça doit être ça qu'on appelle être sur la même longueur d'ondes.

Sur la même VIBE.

Incroyable (ok, j'arrête de l'utiliser dès ma prochaine publication).

C'était comme si toutes mes barrières s'étaient ouvertes, que quelque chose avait débloquée.

Comme si je m'étais permise à partir de ce moment de laisser aller, de lâcher prise, de faire confiance à mes intuitions, mes instincts, de prendre des risques et d'y prendre plaisir (de ressortir l'Inner Child en moi), de jouer, de faire des scénarios et les croire.

C'est vraiment assez (vous l'aurez deviné) incroyable comme moment.

Les mots n'arrivent pas à décrire ce moment.

Il fallait que j'aille en Finlande pour y passer du temps avec mon frère cosmique, maître des champignons et de la biologie, un hippy nouveau genre aux milles connaissances sur la nature.

Il fallait que j'aille me perdre dans les ténèbres de la forêt de Helsinki pour y retrouver une partie moi importante (bon un peu kétaine aussi, mais tellement vrai).

Et que dire de la promenade incroyable dans un espèce d'ancien tunnel dont la lumière à son bout ne cessait de reculer encore et encore au fur et à mesure qu'on s'y aventurait...

INCROYABLE

Merci Tuomas pour ton accueil et ta présence ((((((((incroyables)))))))))

Kiitos paljon !

On refait ça !

((oh et !!! wow !!! je pense bien que j'ai tout plein de matériel _ N _ R _ Y _ _ L _ video et son pour en faire quelque chose de giga I_C_ _ Y A _ _ _.))

En bus vers Turku, je réalise que pour la première fois depuis mon arrivée, je me sens chez moi.

Je me sens bien.

Incroyablement bien.

Featured Posts
Posts Are Coming Soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square