Saunassa

J'ai réussi !

J'ai réussi à me lever relativement tôt !

Hourra !

Journée très tranquille hier : j'ai fait ma première lessive avec une machine un peu étrange...

Mais j'ai réussi !

Première utilisation du système d'autobus aussi.

Fantastique : pas nécessaire d'avoir le change exact pour payer un passage en embarquant !

Comme je le disais hier, je suis allée à un sauna avec Elina, David et Jari, tous des gens reliés de près ou de loin à la galerie.

J'étais un peu inquiète parce qu'il faisait plutôt gris et frais (en tous cas pour aller se promener en maillot à l'extérieur)... Mais je savais bien qu'en sortant d'un sauna, l'air frais ne parait plus si frais.

Une fois sortis de l'autobus, il fallait emprunter un petit sentier dans la forêt pour se rendre à l'endroit en question. C'est 5,20 € pour l'accès au sauna (considérant que ça nous coûte environ 40 $ et plus à Montréal...!!!).

Elina me confie qu'elle n'est jamais venue et ne sait pas trop ce qu'il faut faire.

On est drôle !

On finit par se changer, prendre une petite douche et sortir avec nos serviettes (qu'on va ensuite regretter d'avoir emporter dans le sauna... pas très utiles des serviettes humides par la suite...)

Mais où est donc le sauna en tant que tel ?

Ah !

Juste là...

On y entre.

Woah !

C'est quand même très grand !

Et il y a plein de gens !

Et... et ... mais ! c'est très bruyant !

?????????

Plutôt surprise et déroutée par ce volume sonore qui n'aide pas tant à se détendre (il y avait un immense groupe de jeunes touristes français, une classe d'école ou quelque chose du genre qui n'étaient pas très respectueux ou conscients du dérangement occasionné) j'apprends rapidement que c'est TRÈS inhabituel et que ce n'est pas du tout comme ça à l'habitude. Il est permis de parler dans un sauna traditionnel, mais les finlandais étant des gens plutôt réservés (on devrait plus dire qu'ils ne sont pas adeptes de small talk... ils ont compris quelque chose eux !) on s'imagine que le niveau ne ressemble pas à ce que j'ai vécu hier. Au moment où ça devient intolérable, ça signifie qu'il faut sortir et aller se tremper dans l'eau froide. Bon, juste le fait de marcher pieds nus sur le petit pont recouvert de stainless steel bien chromé pour avoir accès à l'eau me fait prendre conscience de la température à laquelle doit être l'eau ! Jari me dit : « autour de 6 degrés ». Elina qui me sert d'yeux (je n'ai pas mes lunettes et je ne vois pour ainsi dire pas grand chose) me guide en m'avertissant des petites marches ou autres accidents dans le parcours. Elle me dit qu'il n'est pas question pour elle de s'aventurer dans l'eau glacée. Voilà qui ne me convainc pas tellement non plus. Bon, je me risque le gros orteil et puis jusqu'aux chevilles.

Wow !

Très froid effectivement !

Je réessaierai plus tard.

Mon maximum ?

Jusqu'aux genoux !

Et je dois dire que c'était si froid que ça engourdissait mes jambes.

Selon Jari, il semblerait que le mieux soit d'être courageux et de se risquer à aller dans le froid au plus tard à la deuxième sortie du sauna, sinon par la suite, le corps trouve que l'eau froide est trop froide.

Malgré le vent, la noirceur et les quelques 8 degrés, je dois dire que c'était plutôt agréable de rester un peu à l'extérieur entre les visites du sauna.

Juste pour vous dire, ce sauna reste ouvert à l'année, même lorsque la température va sous la barre du 0 !

En rentrant pour se changer, je me mets au défi de suivre l'étiquette : ne pas me cacher pour me changer (c'est très important pour moi d'essayer le plus possible de m'adapter à comment ça se passe dans un autre pays). Alors je l'ai fait et ce n'était vraiment pas si étrange que ça, je dirais probablement que ça avait quelque chose de sain (pas sein là...!).

On a malheureusement pas eu le temps d'attraper le bus qui partait dans 4 minutes donc est resté dans la salle d'accueil à parler de cinéma expérimental russe et de flicker.

Aujourd'hui, FINIR la soudure pour vrai là !!!

VRAI de VRAI !

Featured Posts